Les Garifunas du Honduras

 

Les Garifunas sont un des peuples d’Amérique Centrale repartis en 38 communautés (villages) tout au long de la côte des Caraïbes principalement du Honduras. Ils possèdent leur propre langue qui est lue, écrite et parlée à 100% par la totalité de la communauté Garifuna se dédiant principalement à la pêche et la culture.

Ils sont les seuls afro-descendants du continent américain qui n'aient jamais connu l'esclavage. Leur histoire officielle assure qu'ils sont les descendants des rescapés du naufrage d'un navire négrier. On les appelle aussi Garinagu (mangeur de maniocs) et Caraïbes noirs.

Assimilés aux peuples autochtones dans les pays où ils habitent (BelizeHondurasGuatemala) les Garifunas y subissent les mêmes discriminations que les peuples amérindiens. Il y aurait 300 000 personnes d'origine garifuna dans le monde.

Au Honduras, ils constituent 3 % de la population et représentent la richesse culturelle, gastronomique et sportive du pays.

 

 

 

    L'histoire des  Garifunas du Honduras 

L'Histoire des Garifunas

Les Garifunas sont issus du métissage entre des esclaves africains évadés (les Nègres marrons) et les autochtones Caraïbes (les Arawaks), combinant certaines traditions africaines avec la culture Caraïbe.

Au fil des massacres et des déportations, les Garifunas ont été progressivement installés dans certaines îles des petites Antilles particulièrement Saint-Vincent et la Dominique.

Les Indiens Caraïbes sont progressivement devenus démographiquement minoritaires, mais ils transmirent aux Africains leur langue et de nombreux éléments de leur culture à la culture en construction: les Garifunas, une brillante synthèse de cultures autochtone et africaine.

Durant le xviiie siècle, les Garifunas vécurent sous la tutelle de la France et de la Grande-Bretagne. En 1795, influencés par les idéaux républicains de la Révolution française (via Haïti) et poussés par le soutien de Victor Hugues  et de ses corsaires depuis la Guadeloupe, les Garifunas attaquèrent les Britanniques qui étaient alors maîtres de l'île. La guerre dura dix-huit mois, mais en 1796, les Caraïbes Noirs furent vaincus. Les autorités britanniques décidèrent alors de déporter cette population belliqueuse. Cinq mille Garifunas furent embarqués dans huit navires.

En avril 1797, 2 026 hommes, femmes et enfants furent débarqués sur l'île de Roatán, en face des côtes du Honduras. Ils quittèrent l'île qui était trop petite pour s'installer sur le continent où ils fondèrent 38 villages.

Pour en savoir plus, lisez la section histoire.

 

Bourses aux élèves méritant au Honduras

  

       Coco Tours  Honduras

    Tela - Atlantida - Honduras

    Telephone: + (504)33 35 45 99

     Mail : miguel@cocotours.org

     Facebook : CocoTours

     Skype : farines.miguel

     

GARIF ' ONDA HONDURAS

B. El Tigre - Tela - Atlantida

Honduras - C.A.

Telefono : (504)33354599

correo : contact@garifonda.org

Skype : farines.miguel

Facebook : Garifonda

BilerChildrenLeg og SpilAutobranchen